fbpx

SoFab, le FabLab de Sophia-Antipolis : un espace de fertilisation croisée financé par un alumni, Franck Diard

Franck Diard, “Ingénieur Distingué” et “Maître Inventeur” chez Nvidia

Photo : Franck Diard, “Ingénieur Distingué” et “Maître Inventeur” chez NVIDIA (© Gaëlle Simon)

Grâce à une partie du don généreux de Franck Diard (lire le portrait), mécène de la Fondation Université Côte d’Azur, le FabLab dispose aujourd’hui d’équipements de haute technologie à l’état de l’art.

Inspiré par le concept du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l’exemple des FabLab de la Silicon Valley, le FabLab de Sophia Antipolis est né en 2014 de la volonté de créer, au coeur du campus Polytech Nice Sophia, un lieu où pourraient se retrouver les entreprises de toutes tailles, les particuliers, les artisans, les artistes et les étudiants, tous ceux qui ont envie de faire progresser la technologie, la science, de mettre en oeuvre concrètement leurs idées novatrices.

 

SoLab : un espace de fertilisation croisée où entreprises, étudiants et particuliers collaborent

Le FabLab de Sophia-Antipolis met à disposition des porteurs de projet, qui n’ont pas les moyens d’investir dans du matériel ou qui ne disposent pas des compétences nécessaires, les machines-outils et numériques performantes sur lesquelles ils pourront développer et fabriquer leurs prototypes. Autour de ces machines, et d’un même objectif, se créent des communautés fondées sur le principe du partage des compétences et des connaissances. En travaillant ensemble, chacun acquiert les compétences nécessaires à son projet et construit son autonomie, de la conception à la fabrication, de la modélisation à la réalisation des prototypes.

« Nous sommes là pour créer de la valeur pour tout le monde : les entreprises prennent en stage et embauchent les étudiants qu’elles rencontrent ici, les étudiants qui montent leurs projets personnels trouvent des investisseurs… C’est l’esprit de ce lieu : les gens se rencontrent, de très belles idées naissent de la sérendipité des échanges. Cette fertilisation croisée, c’est l’ADN de Sophia-Antipolis et c’est celui de ce lieu. »

Pascal Flamand, président de Telecom Valley, bénévole de SoFab

 

Le FabLab de Sophia est co-géré par Telecom Valley, Polytech Nice Sophia et les bénévoles passionnés qui y investissent leurs disponibilités. Il est financé par la Fondation Université Côte d’Azur, Telecom Valley, la Communauté d’Agglomération Sophia- Antipolis (CASA) et la région SUD. Le matin, encadrés par leurs professeurs, les étudiants de Polytech Nice Sophia y mènent les activités propres à leurs formations dans les domaines du numérique, de la robotique, de l’Internet des objets. L’activité SoFab, ouverte à l’extérieur et donc à tous, prend le relais l’après-midi. Les porteurs de projet sont accompagnés par des bénévoles issus de grands groupes de Sophia, Xavier Le Breton, le Fab Manager salarié à plein temps de Télécom Valley et Jason Robert, étudiant en troisième année du cycle IoT de Polytech en alternance au FabLab.

 

2019-2022 : une montée en gamme financée par le mécénat de Franck Diard

Dès son origine, le financement de la Fondation Université Côte d’Azur avait pour vocation de doter le campus Polytech Nice Sofia de machines de haute technologie conformément au souhait de Franck Diard qui est venu, au démarrage du projet, visiter le campus et son FabLab en compagnie d’Alexandre Caminada, directeur de Polytech Nice-Sophia.

« Ce que j’ai à cœur, c’est que les étudiants, quand ils viennent ici, aient des technologies à l’état de l’art, qu’ils puissent pendant leurs études accéder aux technologies avancées qu’ils vont retrouver demain dans les différentes entreprises. »

Franck Diard, Ingénieur Informatique Distingué, Docteur ès Sciences d’Université Côte d’Azur

 

En 2019, l’extension des locaux, un projet porté par Polytech, Université Côte d’Azur et Les Mines de Paris a permis au FabLab de disposer d’un espace spacieux et lumineux plus propice encore à la fertilisation croisée et à l’accueil de nouveaux équipements.

« Grâce à la Fondation Université Côte d’Azur et son mécène Franck Diard, nous avons aujourd’hui un équipement, pour 50 000 euros de frais d’investissement et à peu près autant de frais de fonctionnement, qui nous permet d’accueillir l’ensemble des communautés pour du prototypage rapide sur des imprimantes 3D résine, sur des machines de réalisation de circuits imprimés… Les étudiants peuvent préparer leur entrée dans le monde du travail, les concepteurs la mise sur le marché de leur concept. »

Julien Holtzer, bénévole de SoFab, CTO de XPERT

 

Le nouveau modèle économique du FabLab incite chacun à demeurer dans les lieux et donc à démultiplier la possibilité des collaborations. Les étudiants profitent d’un accès gratuit dans le cadre de leurs études et d’un abonnement étudiant qui les incite à venir chaque après-midi concrétiser leurs projets personnels.

 

Photo : Le FabLab est un lieu d’expérimentation et aussi de rencontres comme ici avec la visite des participants au programme UCA JEDI JUNIOR (voir la vidéo) créé par Université Côte d’Azur. Il a pour vocation de révéler le potentiel de collégiens prometteurs issus de zones d’éducation prioritaire et de zones isolées à travers notamment des ateliers de découverte scientifique. (© Gaëlle Simon) 

 

La concrétisation de ces investissements : des concepts primés et des projets déjà sur le marché

Un boulanger et un inventeur, qui se sont rencontrés au SoFab et qui se sont découvert un goût commun pour le pain chaud, ont conçu et développé un objet communicant qui prévient la clientèle de l’arrivée d’une fournée. Ils ont remporté le trophée Objets Connectés & Service organisé par SoFAB. Une artiste plasticienne a développé une expertise dans la modélisation 3D et la réalisation de prototypes qui lui permet de répondre aujourd’hui à des appels à projets ambitieux pour des pièces monumentales. D’autres concepteurs travaillent aujourd’hui sur un boîtier communicant qui demain assurera la sécurité des cyclistes. Les étudiants de Polytech expérimentent de nouveaux prototypes dans le domaine de la robotique, des satellites… Ce ne sont que quelques exemples car tout est possible depuis l’ouverture du FabLab à de nouvelles machines et pratiques, d’autant que les inventeurs ont aussi accès à la salle de calcul de Polytech Nice Sophia dont les nouvelles machines ont été également financées par le don de Franck Diard.

 

« En tant qu’étudiant à Polytech Nice Sophia, je tiens à remercier la Fondation Université Côte d’Azur et son mécène, Monsieur Franck Diard, qui nous ont permis de développer le FabLab, son espace collaboratif, d’acheter de nouvelles machines et de pouvoir proposer encore plus de services aux étudiants de Polytech Nice Sophia et à tous les gens qui viennent ici prototyper. Sans le financement de la Fondation, sans ce don, tout cela ne serait pas possible. »

Jason Robert, étudiant de Polytech Nice Sophia en alternance au FabLab

Vous aussi, encouragez les étudiants et les étudiantes d’Université Côte d’Azur. Vous pouvez contribuer au développement des idées innovantes sur notre territoire en effectuant un don dès à présent à la Fondation Université Côte d’Azur. Vous pouvez également, comme Franck Diard, développer une action de mécénat spécifique inscrite dans le temps. De nombreux modes de générosité sont possibles. Alors, n’hésitez pas à contacter l’équipe de la Fondation.